Le blog de C-Campus

Variations sur une AFEST – #5 L’AFEST pilotée par des formateurs professionnels

Il n’existe pas une façon unique de mettre en oeuvre l’AFEST. A travers la capitalisation des expériences de notre équipe de consultants et des plus de 350 référents AFEST certifiés ou en cours de certification, nous avons pu identifier 10 exemple-types d’AFEST. Voici le cinquième exemple de variation sur une AFEST.

Contexte et élément déclencheur

Chez cette grande entreprise de service, l’innovation en formation est une constante. Avant même sa reconnaissance officielle par la loi, la direction de l’école interne dédiée aux métiers techniques du groupe (75.000 salariés), propose aux ingénieurs pédagogiques et formateurs internes permanents d’intégrer la modalité AFEST et de devenir référent certifié AFEST.

Cette modalité présente plusieurs avantages :  former plus souvent, de manière plus complète et agile, en plaçant encore plus l’apprenant au centre, etc. Elle est aussi l’occasion pour les dirigeants de l’école de repenser le rôle du formateur. Dans le cadre de sa nouvelle signature pédagogique, l’AFEST amène en effet un sujet de réflexion et d’action concrète sur la dimension « accompagnement » en formation. Elle donne aussi un nouvel écho à la question de la transmission inter générationnelle des savoirs rares et critiques.

Caractéristiques, points forts et bénéfices

En année 1, près de cent formateurs internes sont sollicités pour devenir référent AFEST : d’abord en mode expérimental « Test & Learn » avant que l’évolution du SI RH/Formation permette en année 2  de proposer cette modalité aux salariés (dans le cadre des entretiens annuels ou de plans individuels de développement). Au début les formateurs sont curieux de cette modalité mais se posent aussi des questions pratiques  :

« Je me suis construit par mon expertise, vais-je savoir passer d’un rôle de transmetteur à celui de facilitateur d’apprentissages ? »

« Comment vont réagir mes apprenants si je ne réponds pas à leurs questions concrètes mais les encourage à y répondre eux-mêmes ? »

« Les responsables vont-ils me laisser accompagner les apprenants en situation de travail ? Quid des impératifs de production en AFEST ? ».

La plupart se lancent toutefois dans des premières actions de formation en situation de travail et en reviennent avec des constats et retours d’expériences convergents :

  1. La posture d’accompagnateur in situ est une nouvelle corde à l’arc du formateur : elle ne lui enlève rien en terme de légitimité, au contraire, elle répond à une demande sous-jacente des apprenants.
  2. La relation formateur managers opérationnels change : le formateur vient encore plus en questionnement et réponses rapides face à certains enjeux exprimés : techniques et organisationnels en particulier mais également dans le champs des « soft skills » .
  3. La formation est vue par les responsables hiérarchiques comme une solution aux problématiques dans le travail et non plus comme un élément externe ou connexe au travail.

Résultats

La formation de référents AFEST est aujourd’hui proposée à un public plus large. Après les référents, ce sont les premières formations des accompagnateurs AFEST qui débutent. L’AFEST fait école au sein du Groupe !

Marc Dennery

Marc Dennery

Inscrivez-vous à notre Newsletter pour recevoir chaque lundi l'article du Blog C-Campus !

Renseignez votre adresse mail ci-dessous