Le blog de C-Campus

Variations sur une AFEST – #3 l’AFEST en modalité unique

Il n’existe pas une façon unique de mettre en oeuvre l’AFEST. A travers la capitalisation des expériences de notre équipe de consultants et des plus de 350 référents AFEST certifiés ou en cours de certification, nous avons pu identifier 10 exemple-types d’AFEST. Voici le troisième exemple de variation sur une AFEST.

Contexte et élément déclencheur

Dans cette PME, la maîtrise de différents outils informatiques est déterminante pour la réussite dans les jobs exercés. Un besoin de formation est détecté chez un salarié en difficulté sur plusieurs progiciels. Il n’est ni pertinent, ni financièrement intéressant d’envoyer cet apprenant en formation externe : ses besoins sont spécifiques alors que les formations proposées sont génériques, de plus le salarié manque de confiance en lui et a donc besoin d’un accompagnement personnalisé pour pratiquer et gagner en aisance.

Caractéristiques, points forts et bénéfices

Un expert interne, jeune ingénieur informatique est approché pour jouer le rôle de référent AFEST pour l’apprenant. Il accepte avec enthousiasme ce rôle mais s’interroge sur la pédagogie car il n’a aucune expérience en tant que formateur. Sa direction l’inscrit au cycle certifiant référent AAFEST. Cela lui permet de construire, avec l’appui de ses managers, un référentiel d’activités et de compétences à maîtriser par l’apprenant qui se traduit par une « grille de positionnement ». Cette dernière sert à la fois à fixer un « cap » à l’apprenant mais également à ajuster la formation, chemin faisant.
Après un entretien de positionnement amont et une première AFEST basée sur des enchaînements d’explications, démonstrations, mises en situation et feed-back, le référent s’aperçoit que l’apprenant souhaite plus d’échanges que prévu : son manque de confiance en lui est palpable : il a besoin de verbaliser ses doutes pour les évacuer et aussi d’encouragements et de précisions sur ses « marges d’erreur »

  • Un rituel réflexif tri hebdomadaire est planifié : les entretiens, de courte durée, permettent à l’apprenant et au référent d’échanger précisément sur les succès et difficultés et d’ancrer les apprentissages. Ils s’espacent au fil du temps quand l’apprenant gagne en confiance.
  • Le référent ajuste son accompagnement au fur et à mesure. La montée en compétence progressive de l’apprenant rassure le référent lui-même sur l’intérêt de la pédagogie AFEST
  • L’apprenant développe petit à petit une meilleure aisance informatique et assure ainsi son employabilité : les responsables hiérarchiques constatent et valident ses progrès.

Résultats

l’AFEST utilisée seule permet de former juste assez, juste à temps et au plus près du besoin, ce directement dans le contexte de travail de l’apprenant. Elle rassure par son pragmatisme les 3 parties prenantes : apprenant, référent et responsables hiérarchiques.

Marc Dennery

Marc Dennery

Inscrivez-vous à notre Newsletter pour recevoir chaque lundi l'article du Blog C-Campus !

Renseignez votre adresse mail ci-dessous