Le blog de C-Campus

Et si on abordait la formation sous le bon angle ?

Avec le recul on constate depuis une bonne quinzaine d’années, que les grands projets de formation “rebouclent“ schématiquement autour de 3 grandes formats pédagogiques…

1) Formation en salle
Rebaptisée “formation action“ ou “atelier de co développement “, un grand classique : inculquer à des cibles (avec plus ou moins de bonheur) les savoirs, techniques et comportements appropriés. Le hic ? Vu les délais de déploiement, l’évolution rapide du contexte, la mouvance des organisations ( et la tendance de tout un chacun à retomber dans des routines négatives) : quand on a fini de former une population… on peut recommencer !

2) Accompagnement ou “coaching“ individuel
Avec son coût élevé, ne peut s’appliquer qu’à des “happy few“ dans des contextes précis. Inconvénient notable : tendance à déresponsabiliser le management.

3) Autoformation / FOAD 
Présente un rapport coût/efficacité – délais intéressant surtout si accompagnée par les hiérarchiques et complétée par des approches de type classes virtuelles ou e-conférence. Souvent cantonnée à certains domaines de formation.

Un cocktail des 3 formules permet de gommer leurs inconvénients respectifs :

–       Fondamentaux en auto-formation accompagnée
–       Formation en salle intensifiée et réservée aux échanges et aux travaux pratiques,
–       Accompagnement dans la mise en œuvre par une intermédiation avec les managers

 

Au delà du bon mix pédagogique, il s’agit aussi de résoudre 3 problématiques récurrentes :

  • Comment former “juste“ ?

Autrement dit : comment éviter de former indistinctement et sans discernement, c’est à dire sans faire le lien entre niveau initial de compétences et réponses formation pour atteindre le niveau requis ?

  • Comment impliquer le management ?

Autrement dit : comment faire en sorte que les N+1 des apprenants s’impliquent dans le transfert pratique des acquis ?

  • Comment former “à temps“ ?

Autrement dit : comment ne pas arriver… après la bataille ?

La réponse se trouve bien sûr du côté techno pédagogique (Positionnement amont, Daily Training, Rapid Learning,  Animation de réseaux sociaux internes et communautés de pratiques…) mais pas seulement :  il s’agit d’introduire dans la tête des collaborateurs et des managers, que la formation, c’est un peu tous les jours et tout en travaillant ! Il y a encore du chemin pour y parvenir…

Add comment

Inscrivez-vous à notre Newsletter pour recevoir chaque lundi l'article du Blog C-Campus !

Renseignez votre adresse mail ci-dessous