Le blog de C-Campus

Qu’est-ce qui fait que la formation présentielle a ce petit plus irremplaçable ?

Depuis le temps que nous mixons les pédagogies nous nous sommes posées plus d’une fois cette question. Nous y avons répondu de différentes manières. Mais au fond, la formation présentielle n’a peut être qu’un seul argument, mais il est de taille !

9 faux arguments en faveur de la formation présentielle

  1. “Parce que c’est moins cher que le e-learning qui coûte encore une fortune à produire… “
    Oui, mais lorsque les volumes sont là, le présentiel fait pâle figure, surtout si les participants sont situés sur des sites éclatés.
  2. “Parce que les stagiaires ne peuvent pas abandonner leur parcours une fois que la porte de la salle est fermée…
    C’est vrai, mais un parcours bien conçu peut éviter cet écueil et combien de stagiaires ne se gênent pas de dormir ou faire autre chose en stage ?
  3. “Parce que la dynamique de groupe permet des prises de conscience fortes…“ 
    Oui, mais les réseaux sociaux démultiplient aujourd’hui cette dynamique de groupe. Il suffit de l’organiser.
  4. “Parce que le contact avec le formateur est indispensable…“
    Il ne faut pas négliger ce besoin d’être accompagné, mais cette relation Maître / élève, bien ancrée après des années d’apprentissage scolaire, n’est pas attendu de tous les profils d’apprenant.
  5. “Parce que les participants peuvent faire des cas pratiques, des exercices, des jeux…“
    C’est sûr, c’est important, mais certains modules de formation digitale sont très riches dans ce domaine. Il suffit d’investir quand cela est nécessaire.
  6. “Parce que c’est plus souple à organiser…“
    Trouver une salle, un formateur… on sait généralement faire dans les entreprises mais ce n’est pas forcément plus facile que mettre à disposition un module e-learning sur Intranet.
  7. “Parce que c’est imputable…“
    C’est peut être plus facile à rendre imputable qu’une formation à distance, mais reconnaissons que l’argument est un peu fallacieux. S’il ne reste plus que l’imputabilité pour sauver le présentiel, nous ne lui donnons pas longtemps pour disparaître !
  8. “Parce que l’offre de e-learning est limitée…“
    C’est vrai, on ne trouve pas tout dans tous les domaines, mais l’offre a explosé ces dernières années et tend inexorablement à rattraper l’offre présentielle.
  9. “Parce qu’on se marre bien en formation !
    Et c’est une condition essentielle d’apprentissage. Mais la formation digitale, ne se résume pas à ces modules de E-learning totalement rébarbatifs inspirés du jeu vidéo best sellers des années 90/00, Adibou. La formation digitale, elle aussi peut être fun, il suffit d’oser.

1 argument qui fait réellement la différence

Au final, tous ces arguments ne sont pas sans fondement, mais ne représentent pas un avantage inégalable pour la formation présentielle. Pour nous, cet avantage réside dans le fait que la formation présentielle s’adapte à l’apprenant.  Quel que soit le niveau de sophistication de la formation numérique, on n’est toujours pas arrivé à adapter au plus près le message à acquérir au besoin de l’apprenant.

Les agents intelligents paraissent bien limités au regard du potentiel d’un formateur rompu aux techniques pédagogiques. Qui mieux que lui, peut en effet prendre en compte les actions et réactions des apprenants et leur mettre à disposition le bon contenu au bon moment, leur faire le bon apport pour leur permettre de passer de l’incompréhension à la compréhension. Cela se joue parfois en un instant, en un déclic. Et ça se voit dans les yeux des stagiaires !

Cet avantage, le présentiel va t-il le conserver dans les années à venir ? Le formateur sera t-il dépassé demain ? Google aimerait nous le laisser croire avec ses lunettes révolutionnaires …

Mais sérieusement, quelle technologie sera capable de ressentir quand l’apprenant ne comprend pas et pourquoi il ne comprend pas ? Quel outil l’amènera à expliquer ce qu’il a compris et sera capable de lui apporter les informations qui lui manquent ou lui proposer une autre façon de voir ? Nous pouvons toujours l’attendre, l’espérer ou le craindre, en attendant, les formateurs, ou plus exactement les “médiateurs du savoir“ ont encore de beaux jours devant eux.

Marc Dennery

Marc Dennery

Add comment

Inscrivez-vous à notre Newsletter pour recevoir chaque lundi l'article du Blog C-Campus !

Renseignez votre adresse mail ci-dessous