Menu

18 techniques pour apprendre au sein d’une équipe – épisode 1 – Les apprentissages dans l’action

Marc Dennery, 27 mars 2014

tutorat_2L’équipe est un éco-système apprenant. C’est le lieu d’apprentissages multiples : apprentissage dans l’action, apprentissage social, apprentissage en réseau… A travers d’interviews de managers et de notre expérience, nous avons recensé 18 techniques différentes pour apprendre au sein d’une équipe. Les voici classées en trois catégories principales.

Les techniques d’apprentissage dans l’action

Chaque membre de l’équipe peut “apprendre en faisant“. Mais faire, ce n’est pas forcément apprendre. Pour qu’il y ait apprentissage, il faut qu’il y ait “expérience“, c’est-à-dire à la fois “Action“ + “Prise de recul“ : travailler et analyer son travail. Le manager joue un rôle essentiel dans cet apprentissage dans l’action en faisant de l’accompagnement managerial. Cet accompagnement se concrétise à travers 6 techniques principales :

La mission apprenante

Il s’agit de fixer une mission à un équipier dont l’objectif est autant d’apprendre que de réaliser son travail. Tout l’art du manager est de bien “calibrer“ la mission aux capacités et motivations de son équipier afin de jouer sur le sentiment d’auto efficacité de l’apprenant.

L’entretien de progrès

L’entretien de progrès est distinct de l’entretien professionnel et de l’entretien annuel. Il permet de faire le point sur les progrès au quotidien du collaborateur dans son poste. Il invite manager et collaborateur à analyser des problèmes, à rechercher de nouvelles façons de faire. Sa périodicité est au minimum mensuelle. L’entretien de progrès est le coeur d’un système d’accompagnement managerial.

Les groupes d’amélioration

Très développé à travers les démarches qualité (TQM, Lean Management, Six-Sigma…), ces groupes d’amélioration permettent comme leur nom l’indique d’apporter des améliorations aux processus de travail au sein d’une équipe. Ces groupes ont une haute valeur d’apprentissage car ils favorisent la réflexion sur les processus et pratiques de travail de l’équipe. La constitution de ces groupes doit être la plus hétérogène possible pour favoriser les échanges les plus riches possibles.

Les groupes de retour d’expérience ou d’analyse d’incident

Proche des groupes d’amélioration, les groupes de retour d’expérience ou d’analyse d’incident sont focalisés sur les problèmes ou incidents rencontrées (une lettre de réclamation client, un accident dans le monde du transport…). Ils permettent également d’apprendre en posant un regard réflexif sur son travail ou celui de ses collègues.

Parcours d’intégration

L’intégration d’un nouvel embauché est un moment crucial d’apprentissage. Le tutorat ou le parrainage n’est pas le seul moyen de réussir cette intégration. Parfois, un parcours d’intégration bien conçu peut suffire. Choisir les bonnes personnes à rencontrer, amener le collaborateur à préparer les questions, organiser des “vis ma vie“… sont autant d’actions qui peuvent accélérer l’intégration.

Le rapport d’étonnement

Le rapport d’étonnement peut être utilisé dans le cadre d’un parcours d’intégration ou séparément. C’est le moyen pour une personne extérieure (nouvel entrant, consultant, stagiaire…) de porter une analyse critique et constructive sur les processus et pratiques de travail. Le rapport d’étonnement est apprenant à la fois pour celui qui le produit et pour les bénéficiaires. L’efficacité d’un rapport d’étonnement dépend de la qualité de sa préparation et du partage qui en est fait avec les différents membres de l’équipe.

Dans un prochain post nous présenterons, 6 autres techniques, toutes centrées sur les apprentissages entre pairs ou apprentissages collaboratifs.

Pour en savoir plus sur ces techniques et former vos managers à les utiliser au sein de votre entreprise, nous contacter info@c-campus.fr
Du nouveau chez C-Campus

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

CATÉGORIES