Menu

10 conseils pour animer une classe virtuelle

Marc Dennery, 27 décembre 2013

innovation_pedagogique_2L’offre d’outils de classe virtuelle explose et les entreprises commencent à se convertir à cette nouvelle technopédagogie. Les règles d’animation d’une formation classique s’applique à une classe virtuelle. Voici quelques conseils pour réussir sa classe virtuelle en partant d’une comparaison avec les 10 points de vigilance d’une formation présentielle.

1- La conception de la formation

La conception d’une classe virtuelle est en général plus simple que celle d’une formation présentielle. Elle se résume à la production d’un diaporama qui doit respecter les règles habituelles à savoir :

Faire court (la durée optimale d’une classe virtuelle est de 20 à 50 minutes, le temps d’un exposé)

Privilégier les schémas au texte

Eviter les surcharges de texte

1 diapo toutes les 3 à 5′ (hors diapo intercalaires, soit une douzaine de diapo maximum)

Penser à faire faire des pauses structurantes et des exercices

2- L’implication des apprenants

Avant toute formation, l’apprenant doit être impliqué dans le processus pédagogique conçu. Lors d’une classe virtuelle, cette implication est également indispensable. Elle doit être doublée lors des premières expériences par une préparation à l’utilisation de la technologie “classe virtuelle“ :

Inviter les participants à se familiariser avec l’outil : comment se connecter, tester ses outils (microphone, carte son et casque…), comment utiliser les outils de communication (Tchat, main levée, sondage, intervention orale…)

Amener les participants à se familiariser avec le thème : prendre connaissance du programme détaillé, consulter une fiche E-Reading ou un module E-Learning sur le thème, préparer et adresser des questions à poser au formateur de la classe virtuelle…

3- La préparation

Avant de se connecter une ultime préparation est nécessaire. Pour une formation présentielle, cela se résume à organiser la disposition de sa salle, à vérifier que le vidéo projecteur fonctionne et à noter quelques consignes d’animation sur son tableau de papier. Pour la classe virtuelle, cela se traduit par :

Télécharger son diaporama bien avant sa formation et tester son niveau de lisibilité

Tester son matériel : casque, micro, caméra si vidéo… (Attention ! la qualité du matériel est indispensable afin d’éviter toute fatigue auditive ou visuelle des participants)

Répéter son intervention (si besoin faire une simulation de sa présentation, sinon jouer au moins les 5 premières minutes de son intervention)

4- L’avant formation

En formation présentielle, l’avant formation, c’est le temps de l’arrivée des participants, de leur installation et, le plus souvent, d’un café d’accueil. Dans une classe virtuelle, tout ceci se passe à distance et l’enjeu est encore plus important. Les règles suivantes sont à respecter dans les 15 minutes précédant le démarrage :

Accueillir chaque participant individuellement en l’interpelant de façon conviviale et en lui demandant de tester son matériel (si nécessaire faire une répétition avec lui)

Faire une annonce toutes les 5 minutes de bienvenue aux participants (rappeler le délai avant le démarrage, l’intitulé de la formation, son importance…)

Animer ce moment par des mini questionnaires ou un échange éventuellement sur un sujet extra professionnel afin de retenir l’attention des participants et éviter qu’ils se mettent en pause avant de démarrer

Utiliser ce moment d’attente pour déjà faire passer quelques messages concernant les règles de vie

5- Le démarrage

Le démarrage d’une formation classique s’articule autour de 6 étapes : 1) la présentation des enjeux et des objectifs de la formation, 2)  le tour de table des participants (qui sont-ils ? qu’attendent-ils ?), 3) la présentation du formateur, 4) le rappel du programme, 5) les indications sur les conditions d’organisation, 6) la définition des règles de vie.

Celui d’une classe virtuelle reprend ces étapes. Reste à être vigilant sur certains points :

Veiller à amener les participants à bien se présenter (si possible, associer photos et mini cv aux noms des participants)

Préciser le timing et la pédagogie utilisée lors de la présentation du programme (la guidance est essentielle dans une classe virtuelle)

Insister sur les règles de vie. Plus encore qu’en présentiel, il y a des risques d’apprenants zappeurs en classe virtuelle. Demander aux participants de s’isoler, de fermer les autres applications et même d’éloigner leurs smartphones de leur champ de vision !

6- L’animation du diaporama

L’animation du diaporama à distance est encore plus délicate qu’en présentiel. Le décrochage est vite arrivé. Pour l’éviter il faut respecter au moins trois règles de base :

Animer avec dynamisme : la voix monocorde est rédhibitoire. Mettez de l’enthousiasme, de l’humour, du ludique dans vos présentations

Utiliser les outils pointeur, surligneur ou dessin de la classe virtuelle pour créer de l’animation

Faire des pauses structurantes tous les 2 ou 3 diapos maximum en utilisant l’outil sondage ou mieux encore en invitant les apprenants à résumer ce qu’ils ont compris ou en leur demandant de pauser des questions soit via le Tchat, soit en prenant la main.

Attention ! ces activités à distance sont plus délicates à animer qu’en présentiel car vous n’avez pas le même contrôle sur les apprenants. Pour éviter les dérapages, soyez très stricts sur les délais (annoncez les temps à l’avance et rappelez-les souvent). N’hésitez pas à utiliser la fonction chronomètre pour mettre une pression amicale aux participants !

7- La participation des apprenants

La classe virtuelle ne se limite pas à la présentation d’un diaporama. Comme en présentiel, il est possible de faire faire des activités aux participants, telles que :

Apports de cas par les stagiaires

Exercices de travail individuel avec mise en commun

Retour d’expérience présentés et analysés par les participants

Résolution de problèmes en commun en utilisant les outils de communication à disposition Tchat, mindmapping…

Etc.

8-La conclusion

La fin d’une formation est le moment de s’assurer que les objectifs ont été atteints et d’organiser le suivi de l’apprentissage. La classe virtuelle ne déroge pas à cette règle, mais le tour de table n’est plus possible. On peut le remplacer avantageusement par :

Un exercice de résumé en commun en utilisant l’outil Tchat et le tableau blanc virtuel

Un mini quiz d’évaluation en utilisant l’outil sondage

9- Le suivi de la formation

Le suivi de la formation est l’occasion de réviser, d’approfondir et d’appliquer les connaissances acquises. Toutes les modalités de suivi possibles en présentiel peuvent être utilisées suite à une classe virtuelle. Et en plus elle présente l’avantage de pouvoir être enregistrée, c’est pourquoi vous pouvez…

Demander aux participants de revoir partiellement la classe virtuelle afin de réviser les connaissances acquises

10- L’évaluation de la formation

L’évaluation peut se faire à la fin de la classe virtuelle ou après. Si l’évaluation est réalisée après, les modalités utilisées pour les formations présentielles peuvent être utilisées de la même façon en classe virtuelle. Si elle est mise en oeuvre au cours ou à la fin de la classe virtuelle, vous pouvez…

Créer des quiz ou des mini cas à réaliser à partir de l’outil sondage.

 

 

 

1 Comment


Please login to comment

Du nouveau chez C-Campus

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

CATÉGORIES