Le blog de C-Campus

Tendances en formation #5 : les réseaux sociaux apprenants

Les réseaux sociaux sont un puissant vecteur d’apprentissage. Ils permettent de faire entrer la formation dans l’ère du 2.0. Chaque apprenant devient co-producteur de la formation. Popularisé à travers les forum de cMOOC ou MOOC connectivistes, les réseaux sociaux apprenants ne se résument pas à l’échange virtuel. Ils peuvent aussi prendre la forme de réunions d’échanges en présentiel comme par exemple les Réseaux d’échanges réciproques de savoirs (RERS).

Bénéfices

  • Une dynamique d’apprentissage qui dépasse largement la formation formelle. Les membres du réseau peuvent apprendre à tout moment, sans limite dans le temps.
  • Une excellente modalité pour des experts qui ont de plus en plus de mal à se perfectionner à travers des formations classiques.
  • Une modalité bien dans l’air du temps fondée sur des valeurs d’égalité, de partage, de solidarité…

Limites

  • Le temps nécessaire pour créer la dynamique et faire en sorte que les personnes s’impliquent dans la co-production de savoirs. Une animation importante est absolument nécessaire.
  • La nécessaire régulation pour contrôler l’exactitude des savoirs échangés.
  • La barrière à l’entrée : tout le monde ne maîtrise pas les codes de l’échange de savoirs, que ce soit sur la toile comme en présentiel.
  • Echange-t-on des savoirs ou seulement des informations, des coups de coeur, des interrogations… ? Un réseau social apprenant est toujours tributaire de la qualité des membres qui le constitue.
  • Un savoir déstructuré. Les connaissances arrivent en flux et sont difficilement architecturées. Cela n’est pas un problème pour les experts qui ont déjà acquis la structure des connaissances du domaine. Mais ce savoir en miette est terriblement handicapant pour les débutants qui ne peuvent se repérer dans le nouveau champ professionnel qu’ils investissent.

Conditions de réussite

  • Utiliser une solution déjà existante au sein de l’entreprise (ex. détourner un outil de RSE interne à des fins apprenantes)
  • Démarrer l’utilisation du réseau social apprenant dans des formations présentielles et capitaliser ainsi sur la dynamique créée.
  • Former les personnes à l’utilisation de l’outil. Elles prendront confiance et exploiteront mieux les multiples fonctionnalités.
  • Créer une charte de l’échange de savoirs.
  • Animer et réguler le réseau.

Pour aller plus loin…

  • Une synthèse de Jacques Rodet, enseignant et formateur, sur les Réseaux sociaux massifs d’apprentissage – cliquez ici.
  • Une vidéo de Nicolas Roland, chercheur en pédagogie, qui nous explique comment les étudiants utilisent les réseaux sociaux pour faciliter leur apprentissage – cliquez ici.
  • Deux articles de ce blog sur les réseaux sociaux restreints d’apprenants – cliquez ici et .
  • Deux articles sur les réseaux d’échanges réciproques de savoirs : une synthèse du livre sur les RERS à La Poste et par la revue Psychologies
Marc Dennery

Marc Dennery

Inscrivez-vous à notre Newsletter pour recevoir chaque lundi l'article du Blog C-Campus !

Renseignez votre adresse mail ci-dessous