Le blog de C-Campus

L’AFEST, un OVNI Pédagogique !

L’AFEST vient de faire irruption dans le champ pédagogique à travers la loi du 5 septembre 2018 et le décret d’application du 28 décembre 2018. Ceux qui déclarent haut et fort qu’ils en ont toujours fait sont présomptueux.

Chez C-Campus nous pratiquions la formation-action, l’auto-formation accompagnée ou encore la formation hybride ou multimodale mais nous faisons de l’AFEST que depuis 3 ans et le début des expérimentations DGEFP sur l’AFEST*.

L’AFEST est un véritable OVNI pédagogique. C’est une formation formelle qui se déroule en tout ou partie sur le lieu de travail. L’AFEST a quelque chose de paradoxal dans sa définition. Comment concevoir une formation se déployant dans le travail tout en restant formalisée et tracée ?

Vers une nouvelle ingénierie pédagogique

L’AFEST reste à construire. La loi et le décret ne disent pas tout. Les OPCO et tous les financeurs contribueront à terme à définir les contours précis de ce qu’est réellement cette nouvelle pratique pédagogique. Mais nous avons d’ores et déjà l’image générale de ce que deviendra l’AFEST et, une chose est sûre, une nouvelle ingénierie pédagogique est à inventer.

Concevoir et déployer une AFEST n’a pas grand-chose à voir avec concevoir et déployer une formation présentielle ou un parcours de digital learning, ni même dessiner un accompagnement VAE. L’ingénierie d’AFEST part de l’analyse du travail pour identifier les situation-problèmes à résoudre et les ressources à mobiliser dans l’action. Elle s’inspire ainsi de la didactique professionnelle, mais ne peut y être réduite. Car l’AFEST n’est pas de l’AST (Apprentissage en Situation de Travail) et encore moins du « développement cognitif » idées chères à Vergnaud et Pastré, qui sont à l’origine de la didactique professionnelle. L’AFEST reste dans le champ de la formation. Son ingénierie définit une progression pédagogique le plus souvent multimodale où la situation professionnelle est le matériau pédagogique premier. C’est une des deux originalités de l’AFEST, mais ce n’est pas la seule.

Une technique pédagogique à la main de l’apprenant

L’autre originalité qui fait de l’AFEST un objet pédagogique étrange est qu’elle est bâtie autour d’une technique pédagogique singulière : l’analyse réflexive.

Pour la première fois, le code du travail définit avec une relative précision une technique pédagogique (cf. point 3 ci-dessous) :

« Art. D. 6313-3-2.-La mise en œuvre d’une action de formation en situation de travail comprend :
« 1° L’analyse de l’activité de travail pour, le cas échéant, l’adapter à des fins pédagogiques ;
« 2° La désignation préalable d’un formateur pouvant exercer une fonction tutorale ;
« 3° La mise en place de phases réflexives, distinctes des mises en situation de travail et destinées à utiliser à des fins pédagogiques les enseignements tirés de la situation de travail, qui permettent d’observer et d’analyser les écarts entre les attendus, les réalisations et les acquis de chaque mise en situation afin de consolider et d’expliciter les apprentissages ;
« 4° Des évaluations spécifiques des acquis de la formation qui jalonnent ou concluent l’action. »

L’originalité de l’analyse réflexive est d’être une technique pédagogique réellement partagée entre l’apprenant et son accompagnateur. A la différence du tutorat, du mentorat ou du parrainage, l’analyse réflexive peut être même mise en œuvre par l’apprenant seul**. C’est pourquoi, nous avons l’habitude de dire chez C-Campus qu’à travers l’AFEST, l’apprenant n’est pas seulement acteur de sa formation, mais co-auteur voire co-producteur de son développement des compétences. Il y a dans l’AFEST une part d’auto formation ou en tous les cas une forte dimension d’auto détermination dans son apprentissage. Le rêve de Carl R. Rogers : « la liberté pour apprendre » pourrait devenir réalité à travers l’AFEST. Et on ne s’en plaindra pas !

Pour aller plus loin…

Découvrez l’AFEST en une vidéo réalisée par notre partenaire IGS lors de la matinale que nous avons co-animée le 21 mai dernier.

Pour se former à l’AFEST…

Découvrez nos offres formation certifiantes en Inter-entreprise d’Accompagnateur des apprentissages et de la formation en situation de travail (AAFEST) en cliquant sur le lien ici.

(*) C-Campus a participé aux expérimentations DGEFP dans le cadre d’un partenariat avec l’AFDAS. Nous avons accompagné une dizaine de projet d’AFEST en TPE/PME.
(**) L’analyse réflexive peut-être mise en œuvre également de façon collective via un groupe de pairs à travers des techniques de groupes d’analyse de pratiques, de “Causerie” ou de groupes de retour d’expérience. Elle peut être évidemment mise en œuvre de façon inter-individuelle via des entretiens avec un référent ou un accompagnateur AFEST. Mais dans ce cas, la posture adoptée par cet accompagnateur ou référent est sensiblement différente de celle d’un tuteur, mentor ou parrain.
Marc Dennery

Marc Dennery

Inscrivez-vous à notre Newsletter pour recevoir chaque lundi l'article du Blog C-Campus !

Renseignez votre adresse mail ci-dessous