Le blog de C-Campus

Intégration des nouveaux embauchés : faisons simple, ce sera plus efficace !

L’accord national interprofessionnel du 19 octobre 2012 relatif au contrat de génération fixe un nouveau cadre à l’intégration des nouveaux embauchés. Il invite les entreprises à négocier les modalités d’intégration et d’accompagnement des jeunes. Il les amène à faire bénéficier tout jeune embauché :
1) d’un parcours d’accueil
2) d’un référent
3) d’un entretien de suivi entre le jeune, son responsable hiérarchique et son référent.


Ce nouvel accord risque d’être vécu comme une nouvelle contrainte, surtout que la loi en préparation sur le contrat de génération prévoit des sanctions pour les entreprises de plus de 300 salariés n’ayant pas conclu d’accord ou ne présentant pas de plan d’action. Faut-il paniquer ? Non, car les entreprises peuvent faire à la fois simple et efficace.

1) Un parcours d’accueil

L’entreprise peut réaliser un carnet ou livret d’intégration reprenant les grandes phases de l’intégration et le remettre à tout nouvel embauché. Si elle veut que ce carnet ne serve pas à caler les tables, elle aura intérêt à le présenter au responsable hiérarchique et à le préparer à l’utiliser. Mais cela peut se faire en une réunion (idéalement, bien sûr au cours d’une formation).

2) Un référent

Le mieux placé pour jouer le rôle de référent est certainement le responsable hiérarchique (N+2) ou une personne en charge des ressources humaines. Les dispositifs de tutorat, coaching croisés, parrainage ou mentorat ont bien montré ces dernières années, que sauf exception, ce type de démarche est bien trop sophistiqué pour fonctionner correctement (les tuteurs ont du mal à s’approprier leur mission car elle est en quelque sorte plaquée sur la réalité de l’organisation).

3) Entretien de suivi jeune / responsable hiérarchique / référent

Faire un point à la fin de la première quinzaine puis du premier mois et surtout à la fin de la période d’essai, quoi de plus naturel ? Ce point est généralement fait de façon informelle. Il ne reste qu’à le formaliser. Cela prendra peut être un peu plus de temps (le plus long sera certainement de trouver une date commune !), mais ce sera certainement un bon moyen pour éviter les décisions à la va-vite.

Marc Dennery

Marc Dennery

Add comment

Inscrivez-vous à notre Newsletter pour recevoir chaque lundi l'article du Blog C-Campus !

Renseignez votre adresse mail ci-dessous