Le blog de C-Campus

Digitalisation de l’offre de formation : du digital à l’humain

Nous accompagnons depuis de nombreuses années entreprises et organismes de formation dans la transformation digitale de leurs offres de formation. Nous avons, nous-mêmes, été amenés ces 10 dernières années à digitaliser 100% de nos offres de professionnalisation (tuteurs, formateurs, chefs de projet formation, responsable de formation, référents FEST…

Chaque fois, nous avons constaté le même cheminement du digital à l’humain. Centré d’abord sur la techno, puis sur le contenu à produire. Et une fois, les premiers modules produits et diffusés, on s’aperçoit rapidement que la question de ceux qui vont porter ces offres est essentielle. L’accompagnement des formateurs devient majeur. Mais cela n’est pas suffisant, car la digitalisation remet en cause en profondeur l’usage même de la formation.

D’une simple hybridation des contenus (un peu de digital à côté de beaucoup de présentiel) on prend conscience du renversement de paradigme. Les apprenants qui prennent goût au digital prennent aussi goût à l’autodétermination dans leur apprentissage. Ils souhaitent conduire eux-mêmes leur parcours de formation. Leur niveau d’exigence s’élève. Ils redemandent de l’autonomie, de la capacité à pouvoir se former quand ils le souhaitent, comme ils le souhaitent.

Ce cheminement logique n’en reste pas moins problématique. A régler les problèmes quand ils surviennent, on court toujours après les solutions. Il est préférable de se poser toutes les questions (techno, contenu, formateur, apprenant) simultanément et non pas successivement.

Voici quelques unes des questions que nous cherchons à élucider avant de démarrer un chantier de digitalisation de l’offre de formation.

Questions technopédagogiques

  • Quel LMS pour diffuser les contenus ?
  • Quels terminaux (mobile / ordinateur) privilégier pour accéder aux contenus ?
  • Quels outils de digitalisation de l’accompagnement pédagogique ? Comment l’apprenant et son e-tuteur / référent / accompagnateur vont-ils pouvoir communiquer et enregistrer leurs échanges ?
  • Quels outils collaboratifs d’une même promotion ou de plusieurs promotions d’apprenants (réseaux sociaux, share point, google drive…) ?
  • Quels outils de positionnements et d’évaluation des connaissances / compétences ?
  • Quels outils de classes virtuelles (webex, Skypeclassilio, join.me…) ?
  • Quels outils de digitalisation du présentiel tels que Klaxoon, Kahoot, Magency… ?
  • Quels outils pour produire le contenu digitalisé : outils de rapid E-Learning, outils de montage vidéo, suite logicielle graphique… ?

Questions liées à la production de contenus digitalisés ?

  • Que peut-on trouver en libre accès sur la toile ?
  • Que peut-on faire produire aux apprenants eux-mêmes ?
  • Que peut-on faire réaliser par les experts internes ?
  • Que peut-on louer auprès de fournisseurs spécialisés ?
  • Que reste-t-il à faire produire en interne ou en externe ?
  • Faut-il créer un studio dédié ? Interne ou externe ?
  • Comment utiliser les data learning pour définir les besoins en conception de module ?
  • Quels processus de conception, production et diffusion mettre en place ?
  • Quels profils faut-il recruter pour déployer efficacement les processus de conception, production et diffusion à mettre en place ?
  • Quelles instances de pilotage de la bibliothèque de contenus ? Qui décide des investissements ? Des ressources allouées ? Faut-il un « bibliothécaire digital learning » ?

Questions liées à la transformation du métier de formateur ?

  • Quelles nouvelles définitions de fonction pour les formateurs ?
  • Faut-il distinguer formateur en salle et formateur terrain ou les mêmes personnes peuvent-elles exercer cette double mission ?
  • Quelles nouvelles compétences doivent-ils développer : accompagnement pédagogique, méthodes co-actives, production de contenus digitalisés ?
  • Quelle nouvelle « signature pédagogique » mettre en place ? Faut-il supprimer les diaporamas ? Quelles techniques pédagogiques co-actives faut-il privilégier ?
  • Comment repenser les espaces pédagogiques ? Taille et disposition des salles ? Equipements pédagogiques à mettre à disposition des formateurs et des apprenants ?
  • Comment professionnaliser les formateurs ? Quelles expériences faut-il leur faire vivre pour qu’eux-mêmes prennent conscience du changement de paradigme ?
  • Quels nouveaux profils faut-il embaucher pour insuffler du sand neuf et favoriser des phénomènes de modelage ?

Questions liées aux usages et notamment à la continuité pédagogique ?

  • Comment les apprenants pourront-ils / voudront-ils utiliser les ressources digitales ? Quels usages pourront-ils en faire ?
  • Comment repenser le transfert pédagogique en situation de travail à l’aune de la digitalisation du parcours ?
  • Comment mettre en place une pédagogie inversée ? Comment faire en sorte que les apprenants préparent leurs ateliers et formation présidentielle avec les ressources de digital Learning à disposition ?
  • Comment assurer la continuité pédagogique : entreprise – école – entreprise ? Comment amener les apprenants à utiliser les outils digitaux pour capter leurs gestes professionnels ? Comment amener les formateurs à utiliser ce matériau pédagogique que sont les gestes filmés par les apprenants eux-mêmes ?
  • Comment former et mobiliser les apprenants à se former par eux-mêmes ? Comment développer leur niveau d’apprenance ?
Marc Dennery

Marc Dennery

Vous avez apprécié cet article, abonnez-vous au blog ! 

S'inscrire au Blog de C-Campus