Le blog de C-Campus

Réforme de la formation professionnelle : changeons de paradigme (1)

La réforme de la formation est dans les starting blocks et tout le monde y va de son opinion sur la question. Surtout ceux qui connaissent peu la formation, d’ailleurs. Comme cela fait 25 ans que nous en avons fait notre métier et que nous avons exercé différentes fonctions dans ce milieu (cf. note en fin d’article), nous allons oser donner la notre. Notre propos étant un peu long nous l’avons découpé en 5 posts que nous diffuserons successivement dans les prochains jours. Après une présentation générale, nous interrogerons les 3 piliers sur lesquels reposent le système actuel. Nous conclurons par 8 propositions pour un nouveau système de formation professionnelle.

Au même constat de départ, les mêmes solutions à l’arrivée

Le constat de François Hollande fait à Blois le 4 mars dernier, n’est pas nouveau. Oui, le système de formation est “complexe, cloisonné et inégalitaire“. Tous ses prédécesseurs, depuis près de trente ans, l’ont dit avant lui. Les réformes de 1982-1984, de 1993-95, de 2003-2004 ou encore de 2009, pour ne citer que les plus importantes, n’y ont rien fait. Elles ont proposé toujours les mêmes solutions :

  • Création de nouveaux dispositifs sans systématiquement supprimer les précédents (aujourd’hui, on en dénombre 10 rien que pour la formation des entreprises !),
  • Multiplication des acteurs : renforcement des instances paritaires, montée en puissance des Régions et de Pôle Emploi. Là où il y a avait deux grands acteurs, il y en au moins 4 aujourd’hui, chacun se vivant comme le rival des autres.
  • Mise en place de systèmes redistributifs de plus en plus complexes : 0,2% FONGECIF, 0,5% et mutualisation du plan par les OPCA, 10 à 13% FPSPP, FSE… Ceci ne fait que rajouter des couches de complexité sans vraiment réduire les inégalités apparentes du système.
Tuyauterie financière - extrait du jaune budgétaire 2012
Tuyauterie financière : ça a beau être simplifiée, ce n’est pas forcément simple ! – extrait du Jaune budgétaire 2012

 

Changer de paradigme

En faisant toujours plus de la même chose, le système ne fait que reproduire ses défauts. C’est à se demander, si les solutions mises en oeuvre ne sont pas devenues finalement des problèmes. Si on veut sortir du jeu, il faut avoir le courage aujourd’hui de changer de paradigme. Et pour cela, il faut d’abord changer de regard sur la formation. Trois idées qui font consensus dans le débat public sont à remettre en cause.

  1. Sans l’obligation fiscale, plus de formation !
  2. La formation, c’est une tuyauterie financière impossible à réformer !
  3. La formation, c’est LA solution au chômage !

Nous discuterons ces trois idées très consensuelles dans nos trois prochains posts.

 

Note : Marc Dennery a exercé depuis 25 ans les métiers de Formateur, Consultant en formation, Responsable de formation (Philips) et Directeur de la formation (SFR). Il a co-fondé et co-dirige aujourd’hui un cabinet spécialisé dans le domaine de la formation (C-Campus). Parallèlement, il a été membre du conseil d’administration d’un OPCA (Auvicom) et de la commission d’évaluation de l’AFPA, Vice-Président puis Président par intérim du GARF, chargé de cours en licence et Master Pro 2 dans différentes universités. Conférencier, il est l’auteur de nombreux ouvrages et articles sur la formation dont La réforme de la formation professionnelle en 2004.

 

 

 

Marc Dennery

Marc Dennery

Vous avez apprécié cet article, abonnez-vous au blog ! 

S'inscrire au Blog de C-Campus