Le blog de C-Campus

Les 12 compétences + 1 du formateur d’aujourd’hui

55Le digital learning mais également la formation en situation de travail conduisent actuellement à une évolution profonde des missions, et par conséquent, des compétences du formateur. A travers notre expérience de la formation de centaines de formateurs chaque année dans des dizaines entreprises, voici les 12 compétences sensibles + 1 que nous pouvons constater.

Pilotage de dispositif

Certains formateurs, généralement les plus expérimentés, interviennent très en amont de l’acte pédagogique. Ils prennent en charge l’analyse du besoin, la gestion de projet et la dimension budgétaire de la formation elle-même. Cela leur permet d’intégrer leur action de formation dans le contexte du travail. Dans une formation qui plus que jamais accompagne le changement, ces compétences deviennent cruciales.

Compétence 1 : Analyser une demande de formation et élaborer le cahier des charges de formation

Compétence 2 : Piloter la réalisation d’un dispositif de formation multimodal en mode projet

Compétence 3 : Acheter/vendre et financer des prestations de formation

Conception et animation présentielle

Bien que le digital learning déferle sur la formation, les compétences de formateurs présentiels restent encore incontournables. D’une certaine manière elles se renouvellent avec le digital. Le présentiel devient événementiel. Le formateur qui répète inlassablement son diaporama ne passe plus. Il lui revient de concevoir et d’animer avec des techniques actives et attractives, de plus ou plus souvent digitalisées à l’aide d’outils tels que Klaxoon. Le suivi de la formation est lui aussi devenu plus sensible pour un meilleur ancrage de la formation dans le quotidien du travail.

Compétence 4 : Concevoir une formation présentielle (définition des objectifs pédagogiques, rédaction du scénario pédagogique et réalisation des supports de formation…)

Compétence 5 : Animer une séance de formation présentielle avec des techniques actives, attractives et digitales

Compétence 6 : Suivre l’application des connaissances après la formation sur le terrain

Conception et animation formation en situation de travail

La formation en situation de travail est l’autre révolution de la formation. Complémentaire du digital learning, la FEST a pour vertu d’accélérer le développement des compétences sans faire exploser les budgets de formation. Elle crée indirectement un nouveau métier : celui de formateur terrain. Le formateur devient un accompagnateur des apprentissages en situation de travail. Bien plus qu’un simple tuteur, il conçoit à la fois l’itinéraire de formation et forme lui-même ou crée les conditions pour que d’autres forment l’apprenant à son poste de travail.

Compétence 7 : Préparer et organiser un itinéraire de formation au poste de travail et repérer les modalités pédagogiques adaptées dans le cadre d’un tutorat ou mentorat

Compétence 8 : Accompagner et former soi-même un apprenant au poste de travail dans le cadre d’un tutorat ou mentorat ou mobiliser la hiérarchie et les collègues pour le faire

Conception et animation formation digitale

Les savoir-faire dans le digital learning deviennent incontournables pour tous formateurs. Il n’y a plus aujourd’hui, les experts du E-Learning d’un côté et les formateurs présentiels de l’autre. Tout formateur doit maîtriser des compétences en digital learning. Et cela est d’autant plus facile que les outils et solutions logicielles sont de plus en plus accessibles au néophyte en informatique. Chacun peut concevoir ses propres ressources pédagogiques ou animer à distance avec les nouveaux outils de communication.

Compétence 9 : Concevoir des objets de formation digitalisés (E-Learning, Vidéo Learning, E-Reading…)

Compétence 10 : Animer des événements pédagogiques digitalisés : classes virtuelles ou webinars, réseaux sociaux apprenants…

Accompagnement et évaluation

Avec le développement de l’individualisation en formation et l’exigence de certification toujours plus grande, l’accompagnement et l’évaluation deviennent aujourd’hui essentiels. Le formateur joue un rôle dans le positionnement amont de l’apprenant, dans son accompagnement tout au long du parcours et dans l’évaluation finale. Sa mission n’est plus de transmettre le savoir, mais d’accompagner vers le savoir et de valider les acquis.

Compétence 11 : Aider des apprenants à réussir leurs objectifs d’apprentissage via des techniques d’accompagnement, de e-tutorat, e-mentorat, de préparation de certification…

Compétence 12 : Evaluer et valider les compétences en amont ou en aval d’un parcours de formation

Empathie, bienveillance et esprit d’analyse et de synthèse

Aux 12 compétences plutôt techniques que nous venons de voir, le formateur doit maîtriser en plus un savoir-être singulier. Davantage médiateur pédagogique que transmetteur de savoir, le formateur a besoin impérativement de développer ses capacités d’analyse, de synthèse, d’empathie et de bienveillance.

Pour mieux comprendre comment progresse les apprenants qu’il accompagne, il doit avoir cette capacité à se mettre à leur place. Il évite tout jugement et privilégie les encouragements sans tomber dans la démagogie. Ses capacités d’analyse lui permettront à la fois de diagnostiquer efficacement les environnements de travail dans lesquels les apprenants se situent et leurs difficultés de compréhension. Ses capacités de synthèse, l’aideront dans ses explications flash, dans les orientations qu’il donnera à ces apprenants.

Découvrez les offres C-Campus de formation des formateurs : du PASS formation au Titre Professionnel de Formateur Professionnel d’Adultes en passant par la formation de courte durée. Tous nos accompagnements et nos formations sont réalisés en blended learning grâce à notre plateforme de digital learning Campus Formateur 
Marc Dennery

Marc Dennery

Vous avez apprécié cet article, abonnez-vous au blog ! 

S'inscrire au Blog de C-Campus